Search

Tribute from the colleagues and students of Pierre du Bois Print E-mail
Charisme et passion. Tels sont les mots qui me viennent à l'esprit au moment d'évoquer la mémoire du Professeur du Bois. Un homme qui savait rendre captivant chacun de ses cours, par un savant alliage d'érudition, d'exigence académique et de générosité.

L'Institut a perdu un très grand Professeur, et nous, ses étudiants, sommes un peu orphelins. Puisse la mémoire de notre cher Professeur guider dans l'excellence et dans l'ouverture au monde les étudiants d'aujourd'hui et de demain.

Lorsque j'ai intégré l'Institut de hautes études internationales en 2003, le Professeur du Bois a immédiatement souhaité me rencontrer pour me souhaiter la bienvenue et me faire prendre conscience du ‘marathon' que j'étais sur le point d'entreprendre en me lançant dans des études de doctorat. « Vous vivrez inévitablement des moments difficiles », m'avait-il confié...

Depuis quatre ans maintenant, je repense souvent à ce qu'il m'a dit, et ses paroles me donnent la force de continuer...

Merci Professeur.

C'est avec une très grande émotion que je repense au Professeur du Bois. En tant qu'étudiante de licence, je fais partie ce ceux, nombreux, qui ont tant apprécié son enseignement tout au long de l'année. Nous savions, chaque lundi matin, que nous retrouverions son sourire et ses anecdotes pleines d'amour.

Il fut en effet un professeur attentif et dévoué, passionnant et convainquant. Il nous a, avec exigence et bienveillance, transmis son savoir, tout en sachant écouter nos sensibilités.

Je puis dire aujourd'hui qu'il a beaucoup contribué à mon intérêt pour l'Europe et au regard que je porte sur le monde. Un regard tourné vers l'avenir, et profondément ouvert.

J'aimerais lui dire Merci, merci de nous avoir si souvent transmis son énergie et sa joie de vivre.

Merci pour cette personnalité que jamais nous n'oublierons.

La première fois que j'ai rencontré le Professeur du Bois, c'était à la cafétéria d'HEI un jour pluvieux de l'année passée. Passant devant moi vers la porte de sortie, il s'empressa d'ouvrir grande cette porte en me disant avec un grand sourire : « Après vous Madame ». Une autre fois, alors que prise dans la turbulence de l'année académique, je n'avais toujours pas eu l'occasion de suivre un de ses cours, nous nous croisâmes à la bibliothèque d'HEI, et sur un rien commençâmes à parler des études, de l'histoire, du journalisme.

Le semestre passé, j'ai presque réussi à enfin suivre l'un des séminaires du Professeur du Bois, mais à nouveau, mon agenda de cours me fit défaut. Lorsque je le croisai le même jour à la bibliothèque je lui annonçai que je ne pourrai suivre son cours. A nouveau son sourire, sa classe, son côté vieille France me charmèrent. Il me dit que ce serait peut-être une prochaine fois. La suite, la triste suite, nous la connaissons tous. Cette fulgurante nouvelle m'a beaucoup attristée et comme beaucoup d'entre nous, je ressens ce vide, un certain vide, lorsque je passe la porte de la bibliothèque HEI.

Au plaisir de vous avoir connu, Professeur du Bois, vous allez nous manquer.

Professor du Bois accompanied me through my DES studies as second reader of my mémoire and later ‘graduated' to my Ph.D. thesis supervisor. I will always remember him as a particularly friendly and kind professor and advisor, one of the best HEI had. He conversed with his students in any of a number of languages and was always supportive when help was needed. But most of all, I will remember him as a teacher who cared about his students and who was also always interested in things outside of academic life, be it traveling abroad, learning about other cultures, and listening to the views of others. He truly had a joie de vivre that went far beyond his passion for history and politics and that made him so approachable and engaging... I'm very grateful to have known and worked with him - he will be greatly missed by so many of use here in Geneva and elsewhere.

J'ai eu l'énorme privilège et le plaisir d'avoir le Prof. du Bois en tant que directeur de recherche pour mon mémoire de DEA et ma thèse doctorale. Je me souviendrai toujours de la première fois que j'ai vu M. du Bois - j'étais tellement impressionné par cet homme chaleureux, souriant et accueillant. Sa manière d'enseigner fut aussi remarquable que sa personnalité, sa culture et ses connaissances extrêmement riches et variées. C'était un prof qui savait captiver ses étudiants. C'était l'un des meilleurs professeurs que j'ai jamais eu. Je serai pour toujours marqué par le rencontre avec M. du Bois. Il restera dans ma mémoire et, je suis sûr, dans la mémoire de tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.

Professor du Bois' devotion to his career and warm concern for his advisees has contributed invaluable academic legacy and a humane touch to HEI. Therefore, his profile as a scholar and a teacher will be everlastingly remembered as well as appreciated so long as his works and his students keep passing down his inspiration for international studies.

Il Prof. du Bois, conosciuto all'inizio del mio Ph.D. e durante un soggiorno di studio a Praga (sett. 2003), voleva sempre parlarmi in italiano e si interessava costantemente degli ‘affari' politici del mio paese. Era une persona gioviale et simpatica ! Ci siamo ‘scontrati' su alcuni argumenti, ma sempre in modo leale - lui la pensano in un modo ed io in un altro. Credo che fosse uno dei pochi docenti di HEI a leggere 3-4 quotidiani ogni giorno - questa è l'immagine che ho in mente ora.

J'ai eu le privilège et le plaisir de rencontrer le Prof. du Bois fréquentant un de ses séminaires l'an dernier. A la fois exigeant et ouvert à la confrontation avec ses étudiants, j'ai rapidement été conquis par son admirable capacité à jongler entre analyse historique et décryptage des faits d'actualité. De plus, au-delà de sa gentillesse et de son ouverture d'esprit, le Prof. du Bois dégageait un enthousiasme qui trahissait une véritable passion pour l'enseignement et qui ne pouvait laisser indifférent.

Le Prof. du Bois a ensuite accepté de superviser mon mémoire de DEA. Tout en me laissant une grande autonomie dans le travail de recherche, le Prof. du Bois a encadré mon travail de manière constante, avec une disponibilité qu m'a parfois surpris. Dans son bureau pendant les heures et réception ou par hasard dans les couloirs de l'Institut, il était toujours prêt à prendre des nouvelles sur l'évolution du mémoire ou, tout simplement, à échanger quelques mots de manière amicale.

Aujourd'hui je ne puis qu'exprimer mon sentiment de reconnaissance envers le Prof. du Bois qui, avec ses conseils et son enthousiasme, à été une aide précieuse pendant mes études à l'Institut.

Merci pour tout professeur.

Stimate Domn Profesor du Bois,
Ma adresez Dummeavoastra in româna, o limba pe care stiu ca ati pretuit-o mult. O sa va port merere in memorie zâmbetul cald si optimist, si salutul simplu si sincer: « Buna ziua ! »
Buna ziua, domnule profesor !
Va multumesc pentru minunatele, si, din pacate, prea putinele momente pe care le-am petrecut impreuna, in cadrul conferintelor sau pe culoarele Institutului. Va multumesc pentru pasiunea pe care ati pus-o `intot cea ce ati facut si pentru ca mi-ati aratat intr-o alta luminàatara in care m-am nascut.
Cu respect infinit, dincolo de reice pontiere,

J'appréciais le Prof. du Bois car il était attentif et ouvert aux autres, exigeant, franc, souriant, érudit. L'écouter était un plaisir, de même que prendre part à la discussion.. J'aimais le rencontrer dans le parc, ou à la bibliothèque ; un regard, quelques mots, une chaleureuse poignée de main... nous aurions simplement pu nous croiser ; mais de fait, nous échangions quelque chose de plus fort et de plus profond que cela : un peu de lien humain. C'est cela qui me manquera ; j'ai l'impression d'avoir été injustement privé de sa compagnie.

Merci ! Professeur.

« Vorwärts, nach vorne ». Tels étaient les mots avec les quels le Professeur du Bois conclut un message qu'il m'envoya récemment. C'est ainsi que je me souviendrai de lui, d'un homme des superlatifs, passionné de mille choses et toujours prêt à aller de l'avant.
Je lui dois énormément. Non seulement pour la persévérance de son attention et de ses conseils, mais surtout pour son encouragement constant. Je me souviendrai toujours comme, peut-être parce qu'il sentait qu'à une étape difficile de mon doctorat je perdais courage, il m'a emmené au marché aux puces et introduit à sa recherche du disque ou du livre rare.

Sans le Professeur du Bois, l'expérience de mon temps à HEI aurait certainement été tout autre. A chaque fois que l'on se rencontrait dans les couloirs de l'Institut, il prenait le temps d'échanger quelques mots - qui souvent devenaient de plutôt longues conversations et qui contribuaient à ce que je me sente à l'Institut un peu comme chez moi.

Tout ceci me manquera. Mais le rire fort et chaleureux du Professeur du Bois qui retentissait dans les couloirs et annonçait ces rencontres restera gravé dans mon souvenir.

Le Professeur Du Bois, qui était mon maître de mémoire, m'a marqué par sa profonde gentillesse, sa disponibilité et son sens de l'humour.
Comme j'ai pu l'observer dans le cadre d'un de ses séminaires, sa volonté d'ancrer l'Histoire dans une perspective résolument contemporaine et pluridisciplinaire enrichissait les enseignements de la section HPI et permettait un débat ouvert et original. Cette ouverture d'esprit caractérisait également ses enseignements sur l'intégration européenne, qu'il abordait à la fois dans sa dimension historique, économique et sécuritaire. Sa disparition m'a donc particulièrement marquée, tout comme l'ensemble de ses étudiants, dont il se voulait proche et à l'écoute et auxquels il consacrait un temps considérable.

I will hold many abiding memories of Pierre-his remarkably elegant bearing, the slight stoop he would affect as he entered the International History and Politics corridor at Centre William Rappard through the low library door and the long, firm strides he would take to cover it, the firm and vigorous handshake that I could expect when he reached the other end of the corridor, the warmth of his personality bubbling with intense curiosity about life and events everywhere, our conversations about them .... He looked forward to visiting India one day, we spoke about it several times, but sadly he never found the time. Pierre would often sign off his e-mails with a salutation that, for me at least, typified and captured the essence of him. He somehow stamped his personality on the greeting even when it appeared in bland Courier on a notebook screen, so it never failed to strike me with the same friendly warmth as if he were there in person and we were shaking hands to say good-bye. So, well, a final ‘amicale poignée de main', my friend. I will miss you.

Cher Professeur,
merci pour votre sourire, votre bonne humeur communicative et vos anecdotes colorées qui savaient animer vos cours avec ce charme élégant.
Merci aussi d'avoir cru en nos projets, de nous avoir soutenu et encourager avec une si grande convivialité.
Votre regard enjoué et votre esprit libre demeureront pour longtemps dans la mémoire de vos étudiants.

Le Professeur du Bois était un enseignant exemplaire et avait une personnalité fascinante. J'entends encore aujourd'hui les nombreuses anecdotes dont il avait le secret. Sa passion pour l'histoire m'a conduit à poursuivre mes études dans cette discipline avec son soutien et ses conseils..

O ramura întârziata
Octavian Goga
Nu ti-a fost dat sa vezi vreodata,
Când toamna palida coboara,
Într-o gradina despoiata,
O ramura întârziata
Ce-a înflorit a doua oara?

Nu te-ai oprit atunci în cale
Sa te întrebi: ce taina, oare,
Ascund întelepciunii tale
Înfriguratele petale,
Ca mâine stinse, fara soare?...

Si dac-o blânda-nduiosare
Ti-a frânt o clipa-n ochi lumina,
Cum stai asa, întrebatoare,
Uitându-te la biata floare,
Ai înteles a cui e vina?

E raza, care toamnei mute
I-a dat fiorul primaverii.
Si-n preajma mortii abatute
A picurat, pe nestiute,
Un strop din cântecu-nvierii...

Votre enthousiasme et votre engouement pour votre matière nous manqueront à tous, merci pour tout ce que vous avez apporté humainement et professionnellement à ce séminaire et surtout à notre quotidien.

Merci beaucoup

Ce qui me revient toutefois est le souvenir d'un professeur passionné, très ouvert, intéressé autant aux préoccupations académiques de ses étudiants qu'à leurs personnalités respectives. Lorsque nous le croisions à la bibliothèque ou sur le chemin de son bureau, il s'arrêtait volontiers un moment pour parler avec ses étudiants. Et ce moment pouvait se prolonger.

Non seulement historien dans l'enceinte universitaire, Pierre du Bois avait beaucoup voyagé comme journaliste, bien avant de rejoindre HEI en tant que professeur, se rendant à Moscou en pleine Guerre froide, en Irlande, en Colombie, et ailleurs. Et c'est ça ce qui me fascinait dans ses récits, cette ouverture d'esprit et cette envie de découvrir. Il avait également été tenté de prendre la voie de la carrière diplomatique, avant d'y renoncer et de se consacrer plus tard à la formation des futurs diplomates helvétiques. Il y a quelques semaines seulement il me disait encore n'avoir jamais regretté ce choix « car la carrière académique c'est la plus belle des carrières que j'aie pu choisir ! »

Warm, friendly, always ready to discuss things personal and professional... these are some of the lasting impressions of my dear colleague Pierre du Bois. I will miss him much both as a person that share my passion for history and teaching, but especially for making me and others who had the fortune of spending time with Pierre for all that he gave us beyond the professional sphere.

La disparition brutale du Professeur du Bois m'a profondément attristée.

L'Institut perd un Professeur très apprécié, l'Europe un historien engagé pour sa cause. C'est aussi une personnalité attachante qui nous quitte, un homme courtois, cultivé, qui aimait communiquer.

Codirecteur de thèse, il avait su guider mes recherches et enrichir mes analyses par ses conseils avisés. Je garderai toujours le souvenir de ce Professeur souriant, chaleureux, qui, avec son humour spontané et son amabilité a aussitôt réussi à dissiper mon angoisse et mon stress lors de ma soutenance de thèse. Je lui suis aussi reconnaissante du soutien qu'il m'a apporté pour des publications et des dossiers académiques.

Discours en hommage au Professeur Pierre du Bois, Cérémonie de remise des diplômes de licence, octobre 2007

Nombreux sont les étudiants qui ont connu et apprécié le Professeur Pierre du Bois, et qui sont aujourd'hui bouleversés par cet évènement.
En effet chaque lundi matin nous nous réjouissions de rejoindre sa classe. Nous aimions ses entrées théâtrales, ses anecdotes illustratives et pleines d'humour, son optimisme communicatif.

Le Professeur du Bois était en effet un homme plein de vie, souriant, un professeur soucieux de transmettre son savoir avec dynamisme et conviction. Cette façon de faire nous a toujours captivés. Il a su nous faire partager sa passion pour l'Europe et sa foi en l'avenir.

Récemment il nous disait encore "Nos vies dépendent d'abord de nous". Cependant nous sommes convaincus que le Professeur du Bois a largement contribué à nos réussites.

Nous gardons aujourd'hui le souvenir d'un professeur exigeant et bienveillant, toujours à notre écoute et disponible. Ainsi nous n'oublierons jamais l'excellent professeur qu'il a été pour nous tout au long de cette année. C'est avec une grande émotion bien sûr, mais aussi avec son enthousiasme et sa conviction qu'aujourd'hui nous abordons notre avenir.


Last Updated on Tuesday, 16 September 2008 13:00
 
webdesign: point carré