Search

CV de M. Daniel Cohn-Bendit Print E-mail

dsc8564

Né le 4 avril 1945 à Montauban en France de parents juifs allemands réfugiés en France, Daniel Cohn-Bendit retourne en Allemagne en 1958 où il passe son baccalauréat en 1965. Il rentre en France et entame des études de sociologie à Nanterre, où il deviendra « Dany le Rouge », porte-parole et leader de la révolte de Mai 68.

Expulsé de France à la suite des « événements », on le retrouve éducateur dans une crèche « antiautoritaire » à Francfort puis employé dans une librairie. A la même époque, il est engagé dans le milieu anarchiste de Francfort (la « Sponti-Szene ») et dès 1978 devient rédacteur en chef du magazine Pflasterstrand (« Sous les pavés, la plage »), organe central du mouvement « sponti ». 

Carrière politique
• Il entre en politique en 1984, lorsqu'il adhère au parti écologiste « Die Grünen »
• Cinq ans plus tard, dans la foulée d'un changement de majorité à la mairie de Francfort en faveur d'une coalition rouge-verte, il devient conseiller municipal chargé des affaires multiculturelles.
• Aux élections européennes de juin 1994, il gagne un siège au Parlement européen sur la liste des Verts allemands. En 1999, c'est en tant que tête de liste du parti français des Verts qu'il sera réélu au Parlement européen. La législature suivante, en 2004, il est une autre fois candidat des Verts allemands.

• Depuis janvier 2002, Daniel Cohn-Bendit est coprésident du Groupe des Verts/Alliance libre européenne au Parlement européen. En 2009, à la tête de la liste Europe Ecologie, il a bâti un rassemblement écologiste au-delà du parti des Verts français, qui a recueilli 16,28 % au niveau national.

Publications
• La révolte étudiante (1968)
• Le gauchisme, remède à la maladie sénile du communisme (1972)
• Le grand bazar (1975)
• Reden über das eigene Land : Deutschland (1987, en collaboration avec d'autres auteurs)
• Nous l'avons tant aimée, la révolution (1987)
• 1968 : die letzte Revolution, die noch nichts vom Ozonloch wusste (1988, en collaboration avec Joschka Fischer, Alexander Gauland et Jörg Twenhöven)
• Einwanderbares Deutschland oder Vertreibung aus dem Wohlstandsparadies ? (1991, en collaboration avec d'autres auteurs)
• Heimat Babylon : das Wagnis der multikulturellen Demokratie (1992)
• Petit dictionnaire de l'euro (1998, en collaboration avec Olivier Duhamel)
• Euro für alle : das Währungswörterbuch (en collaboration avec Olivier Duhamel, disponible en plusieurs langues)
• Une envie de politique (1998)
• Xénophobies (1998)
• Quand tu seras président (avec Bernard Kouchner, 2004)
• Son dernier livre, Que faire ?, est sorti au printemps 2009
• Il a également réalisé deux films, C'est la vie (1991) et Juden in Frankfurt (1993), un documentaire sur les juifs à Francfort.

Quelques prix décernés
• Docteur honoris causa de l'Université catholique de Tilburg aux Pays-Bas
• « Révélation politique » (distinction honorifique pour mérite politique attribuée par le Trombinoscope)
• Docteur honoris causa des Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles en 2009.

Last Updated on Tuesday, 01 June 2010 12:54
 
webdesign: point carré